Mines d’asphaltes

Les mines d’asphalte dans le Val-de-travers

Un peu d’histoire concernant la création des mines :

L’histoire des mines d’asphalte commence en 1711 quand Eirini d’Eyrinys, médecin grec et premier savant moderne concernant l’asphalte, a pu identifié les premiers gisements sur l’anticlinal nord du Val-de-Travers. En tant que médecin, ce dernier est plutôt curieux par rapport aux effets thérapeutiques que pourrait potentiellement avoir l’asphalte. Il analyse, fait des recherches puis publie toutes ses observations et résultats dans son live intitulé : “Dissertation sur l’asphalte ou ciment naturel”.

Participe à notre grand concours et gagne 8 entrées

On exploite la première mine à ciel ouvert et jusqu’en 1812, l’exploitation ne portera uniquement sur un seul gisement qui est celui de la Combe-Vaubayon. Il n’existe malheureusement pas de date exacte à laquelle le gisement de la Presta aurait été commencé à être exploiter car les seuls documents disponibles ne concordent pas mais on pense que c’est vers 1830. En 1873, après que la mine soit passée entre les mains de beaucoup de monde, la compagnie anglaise du nom de “Neuchâtel Asphalte Company Ltd.” devient propriétaire de cette dernière. Dans les années 60, une autre société anglaise du nom de Tarmac, qui est l’un des plus puissants groupes d’entreprises routière, a avalé la “Neuchâtel Asphalte Company Ltd.”

Durant plus de deux siècles, les mines d’asphalte de la Presta ont été exploitées d’abord de façon artisanale puis industrielle avant leur ouverture au grand public.

Mines d’asphaltes 3

De nos jours :

Chaque année, c’est près de 22’000 visiteurs qui affluent dans les mines d’asphaltes. De plus, il y a de nombreux spectacles et événements tels que des théâtres.

Accompagné par un guide et muni de votre casque et de votre lampe torche, laissez vous emporter dans ce labyrinthe souterrain. Vous verrez et découvrirez au fil de la visite, comment pendant des siècles, des mineurs ont travaillé péniblement et enlevé près de deux millions de tonnes d’asphalte, minerai précieux et rare. La visite dure en moyenne 90 minutes et comprends non seulement une partie plus historique dans le musée pour introduire le sujet et enfin la visite guidée d’un parcours de près d’un kilomètre dans ces magnifiques galeries souterraines. Il est également important de s’habiller chaudement car la température moyenne dans les mines est d’environ 8 degrés. Les chiens sont admis durant la visite guidée à condition d’être bien tenus et éduqués.

Futurs projets dans les mines d’asphalte :

Les mines d’asphalte ont déjà de beaux projets pour l’avenir.

  • Le premier est de revitaliser le terrain en friche qui se trouve entre le bâtiment des mines et de la rivière de l’Areuse.
  • Ensuite, créer différentes variantes de la visite guidée dans les galeries souterraines pour changer de la routine et innover
  • Créer également un espace qui sera dédié pour les expériences géologiques et surtout dans l’objectif de mieux comprendre comment les hydrocarbures et l’asphalte se forment.
  • Rénover aussi le bâtiment principal des mines d’asphalte : terrasse, place de jeux… puis réaménager des places pour se parquer afin que ce soit plus fonctionnel et chaleureux pour les visiteurs.

Découvrez également via leur site internet de nombreuses activités telles que des énigmes, un jardin, une boutique souvenir et même des activités à thème que vous pouvez faire si vous y allez en groupe ou en entreprise.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code