Garderie : plus possible si maman ou papa ne travaille pas

Garderie
Si la crèche est aujourd’hui le mode de garde préféré de nombreux parents, le nombre de places d’accueil de jour est très insuffisant face à la demande croissante.

Garderie à Lausanne : la municipalité adopte des mesures

Pour pallier à ce problème sociétal, la municipalité de Lausanne souhaite adopter une mesure qui ouvre le débat.
Dès la rentrée prochaine, les enfants dont l’un des deux parents ne travaille pas ne pourront plus obtenir ce “saint Graal”. En outre, les enfants concernés et qui étaient déjà bénéficiaires d’une de ces précieuses places en garderie à Lausanne devront la céder à des enfants dont les deux parents ont un emploi. Un courrier a été adressé jeudi aux parents dans cette situation pour leur annoncer la résiliation de leur contrat à la fin juillet 2019. Ils devront donc se mettre en quête d’une nouvelle solution s’ils souhaitent toujours faire garder leur enfant alors même qu’ils se pensaient sortis de cette recherche effrénée d’un mode de garde satisfaisant. Certains déplorent de devoir déraciner leurs enfants d’une structure collective rassurante et connue de leurs petits.
Garderie Lausanne
Garderie Lausanne

Garderie Vaudoise : les parents devront travailler les deux

Le fait que les deux parents occupent un emploi va donc devenir une condition sinequanone pour placer son enfant en garderie. Cette décision de la municipalité vaudoise intervient en marge d’une promesse de création de plus de 260 places dans les années à venir. La municipalité se veut davantage impartial en fixant ces critères d’attribution mais c’est bien le facteur de la libération de places qui motive avant tout cette proposition.
Garderie Vaud
Garderie Vaud

Garderie : le débat est ouvert

Pour les opposants à cette mesure,notamment le PS, ces enfants seront privés d’une chance de sociabilisation , importante notamment dans des familles avec un contexte difficile. David PAYOT, conseiller municipal chargé du pôle jeunesse n’a pas souhaité argumenter davantage, cette décision devant encore faire l’objet de discussions dans les semaines à venir.
Ce sont aussi bien les centres de vie enfantine (CVE), les accueils pour enfants en milieu scolaire (APEMS) que les unités d’accueil pour les écoliers (UAPE). Pour les parents concernés et attachés à un mode de garde collectif, il leur faudra se tourner vers les centres de vie enfantine privés.
Le débat se voudra animé lors du prochain conseil municipal.

Garderie : quelle situation dans les autres communes Vaudoises

La situation semble également très tendue dans les garderies de Pully la commune voisine de la capitale Vaudoise, les garderies de Renens ainsi que celle de Morges semble aussi connaitre certains soucis de places. Il n’y a que les garderies d’Yverdon qui nous ont dit avoir encore des places de disponible. Les places étant de plus en plus difficiles à trouver dans les garderies de suisse, les parents ont malheureusement du souci à ce faire.

 

En savoir plus :

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Combien coûte un enfant en Suisse ? - Avantages Familles
  2. Crèche : refus des enfants non vaccinés - Avantages Familles

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code