Les finances de la famille en Suisse 

Les finances de la famille en Suisse

La gestion des finances familiales n’est pas facile surtout chez une famille nombreuse. Cette responsabilité pèse en principe sur les parents. Les différents postes du budget familial en Suisse nous intéressent particulièrement. Les postes du budget détaillent la destination du revenu de chaque famille.

Le budget familial se compose des revenus mensuels afin de subvenir aux dépenses. Les postes de dépenses dépendent en général de la taille du ménage. Les postes budgétaires d’un ménage à deux personnes ne sont pas similaires à celui qui se compose de trois personnes. Les postes budgétaires changent aussi en fonction de la composition du ménage et le niveau de revenu. Il faut aussi prendre en compte les styles de vie de chaque famille. Dans notre article, on n’a pas pu tenir compte tous ces critères en même temps. On a effectué une analyse à partir des informations publiées par l’Office fédéral de la statistique (OFS) sur le budget des ménages en 2016 faisant référence à leur revenu brut. Commençons par les postes les plus importants.

 

Les dépenses de transfert obligatoires pour les ménages

Elles atteignent plus de 27 % du revenu brut d’un ménage. Il s’agit en premier lieu des assurances sociales. Elles couvrent de nombreux risques qui peuvent engendrer des conséquences financières trop lourdes pour la famille. On peut citer : l’assurance-vieillesse et survivants (AVS), assurance invalidité (AI), assurance chômage, assurance en cas d’accident (LAA).

Les impôts font partie aussi des frais obligatoires à la charge de chaque ménage. On fait la différence entre l’impôt fédéral, les impôts communaux et cantonaux. L’impôt varie selon la commune ou canton concerné. Ils restent les frais obligatoires les plus importants. Sont contribuables de l’impôt sur le revenu en Suisse, toute personne physique résident sur son territoire. Les résidents en Suisse sont imposables sur la base de l’ensemble leurs revenus mondiaux.
Enfin, les assurances maladie figurent parmi les dépenses obligatoires. Elles permettent de financer jusqu’à 36 % du coût de la santé part les versements directs des ménages et le reste par le financement de l’Etat. Ajoutons aussi les transferts monétaires versés à d’autres ménages et les autres assurances nécessaires.

 

Les dépenses de consommation

Elles représentent la moitié du revenu brut du ménage. Les dépenses de consommation correspondent à l’achat des produits alimentaires, de boissons alcoolisées et non alcoolisés, au logement et l’énergie, ameublement et entretien du ménage. Elles incluent aussi les services d’hébergement et de restauration, les vêtements et chaussures. Les prix des produits alimentaires en Suisse sont très élevés en comparaison des prix des pays voisins. À titre d’illustration, les prix des denrées alimentaires sont 1, 56 fois plus chères qu’en France, selon une étude de l’OFS en 2015. Parmi les produits alimentaires, la consommation de viande reste la plus élevée même si elle connaît une diminution depuis 2015.

Les prix des logements constituent l’un des postes de dépenses de consommation les plus importants. 14 % du revenu est affecté en principe pour le loyer et l’énergie. Si vous voulez déménager en Suisse, il convient de savoir au préalable le coût du loyer. D’après l’enquête de l’Office fédérale de la statistique, le montant du loyer moyen pour un logement principal s’élève à 1377 CHF pour un ménage. Cependant, il varie selon les cantons. Zoug, Zurich et Schwytz sont les plus onéreuses tandis que Jura, Neuchâtel et le Valais sont moins chères. Seules 40 % sont des propriétaires. L’Etat n’accorde pas d’avantages fiscaux à ces derniers.

 

 

Les dépenses de santé

Elles regroupent les dépenses pour les produits pharmaceutiques, médicales et sanitaires, les frais des services médicaux et d’hospitalisation. Le coût de la santé connaît une augmentation presque chaque année. Une hausse de 3,9 % a été prévue pour cette année. La hausse est due en grande partie à la multiplication des dépenses des hôpitaux et des soins ambulatoires alors qu’il est principalement financé par les ménages privés. 29 % des dépenses proviennent des versements directs des ménages, qui représentent 2 % du revenu mensuel, fixé à 243 CHF par mois. L’assurance-maladie est classée parmi les dépenses obligatoires.

 

D’autres dépenses à prévoir

Les transports occasionnent aussi des dépenses supplémentaires surtout en cas d’utilisation de véhicules privés. Dans cette catégorie de dépense, l’acquisition et le prix des carburants des voitures sont les plus onéreux. Il est évident que les services de transports en commun sont plus abordables.
Il ne faut pas omettre les dépenses de communication comme les frais de téléphone, internet, l’achat de différents matériels de communications. Le prix d’une communication mobile change d’une ville à une autre. Le prix à Genève est le plus élevé. En principe, elle se situe entre 0,14 et 0, 45 CHF. 90 % des ménages utilisent Internet. Le coût reste élevé par rapport aux pays voisins.
Les dépenses de loisir et culture sont également à imputer du revenu. Les études montrent que les prix des services de loisirs sont plus chers par rapport aux pays de l’Union européenne. Il ne faut pas oublier les frais d’écolage pour les ménages avec enfants et les frais de formation professionnelle et d’autres biens et services comme les soins personnels, les services sociaux ou financiers.

 

Établir votre budget pour vivre en Suisse

Le revenu des ménages en Suisse est principalement issu du travail et de la fortune. Le revenu du travail représente 74 % du revenu brut. Si les dépenses obligatoires ainsi que les dépenses de consommation sont imputées du revenu brut, un ménage dispose au minimum 10 % de son revenu, qui reste à sa libre disposition. Une famille connaît une difficulté financière quand le revenu n’arrive pas à couvrir les différentes charges familiales. À partir de ces postes de dépenses, vous avez la possibilité d’effectuer une estimation des ressources indispensables pour vivre en Suisse. On peut en déduire que malgré le coût de vie en Suisse, le niveau des salaires leur permet d’avoir un budget équilibré.
De nombreux outils en ligne sont maintenant disponibles pour aider les familles à gérer de manière plus efficace leur budget. Les calculateurs de budget en ligne permettent de prévoir les dépenses mensuelles de la famille. Ils demandent le montant de votre revenu. D’autres sites offrent des conseils, et même un devis de budget personnalisé.

1 Trackback / Pingback

  1. Quelle est la dépense la plus importante pour un ménage ? - Avantages Familles

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code